The fateful slumber floats and flows
About the tangle of the rose.
But lo the fated hand and heart
To rend the slumberous curse apart*

L’inspiration

Ces vers sont ceux de William Morris, dont je vous avais déjà parlé à propos de la collection Rosetti’s Goddess. Il était le mari de Jane Morris, qu’avait pris pour modèle Dante Rosetti (Pour Proserpine, que vous voyez ci-contre). Aussi, il était un ami proche de Edward Burne-Jones, et c’est à ce titre qu’il avait rédigé des vers, qui correspondent à chacun des quatre tableaux de la série « The Briar Rose ». Pour rappel, Burne-Jones était un peintre Pré-Raphaélite (fin du 19è siècle), entre autre. Il a participé à la rénovation de vitraux de beaucoup d’églises britanniques, et travaillé beaucoup d’autres matières.

C’est de ses peintures autour du thème du conte de La Belle au Bois Dormant que la collection Burne-Jones Dream à laquelle appartient Briarwood, est tiré. Briarwood est tout simplement le bois qui entoure le palais de la Belle au Bois Dormant, Sleeping Palace, dont je vous ai déjà parlé. (Et qui est un des vernis que je préfère dans ma collection personnelle).

burne-jones dream a england

Regardez bien ces couleurs : Un rouge bordeaux, aux reflets cuivrés holographiques changeant, renvoyant la moindre particule de lumière.

Voici le tableau qui a inspiré cette beauté :

a england briarwood

La même couleur flamboyante, un peu désaturée, sombre mais lumineuse à la fois. La peinture représente les soldats endormis, découvert dans le bois par un chevalier, que vous voyez en armure noire, sur la gauche de l’oeuvre.

Le vernis à ongle

Briarwood est donc, comme vu plus haut, un rouge bordeaux, aux reflets bruns cuivrés, parfois doré. Les particules holographiques renvoient la lumière au moindre mouvement, et attirent l’oeil, alors que les pigments profonds et sombres donnent une élégance folle à la main.

Comme la grande majorité des A England, il est opaque en une seule couche. Comme d’habitude, je le porte personnellement en deux couches, pour une meilleure tenue, surtout depuis que je change moins souvent de manucure.

A England Advent Calendar

Comme l’année dernière, à l’initiative de Loobee, nous organisons un calendrier de l’avent A England. Chaque jour de décembre, un vernis de la marque d’Adina est présenté sur les réseaux sociaux, par une ou plusieurs blogueuses, et relayé sur le compte Instagram ci dessous.

Et vous l’aurez deviné, c’est à cette occasion que je poste aujourd’hui cet article, puisque ce jour vous trouverez ma participation en ligne. En effet, cette année, c’est Briarwood que je devais mettre à l’honneur, et ce fut un vrai plaisir. Même si je l’utilise plus en nail art, qu’en vernis seul, j’aime beaucoup sa teinte. Je le porte d’ailleurs surtout en automne, parce que c’est à cette saison qu’il me fait le plus de l’oeil. Sa couleur s’accorde à merveille avec les flamboyances automnales.

Mais ce n’est pas tout. Cette année, vous avez tous et toutes la possibilité d’apporter votre pierre à l’édifice du projet. Puisque le 20 décembre, la participation est libre. Vous êtes invité(e)s à poster sur Instagram une photo d’un vernis ou d’un nail art A England, et d’y apposer les hashtags (au choix) #aenglandfans #calendrier2016AEFans #aenglandadventcalendar #AEF2016

A vous de jouer!


Shopping :

Briarwood :  10€ les 13mL  Where to Buy

*Le sommeil fatidique flotte et coule
À propos de l’enchevêtrement de la rose.
Mais à la main et au cœur
Pour déchirer le maudit supplice.

Articles similaires

3 Réponses

  1. Loobee

    un de mes A England préférés, une teinte exceptionnelle, à l’image des pré-raphaélites !!! tu le mets à l’honneur de la plus belle des manières <3