Bonjour!

Comme je l’ai dit récemment sur Le Cercle des Blogueuses , souvent, l’annonce d’une nouvelle collection me donne l’envie de redécouvrir les anciens vernis de la marque, qui, souvent  parfois, prennent la poussière sur mon étagère. Depuis quelques temps on entends beaucoup  parler de la nouvelle collection A England qui va arriver, et il n’est pas difficile pour moi de me rediriger vers ce pan d’étagère là, étant donné que, vous le savez certainement, les créations d’Adina sont, et de loin, mes préférées. C’est sans doute, d’ailleurs, les vernis qui prennent le moins la poussière chez moi, puisque c’est ceux que j’utilise le plus; c’est également la seule marque dont j’ai déjà vidé (oui, vous entendez bien, vidé) plusieurs flacons dans certaines références.

Breeeeef! J’avais envie de noir, j’avais envie de A England sur mes ongles, et j’ai finalement pioché Bridal Veil, qu’à tort, je ne porte que trop rarement.

Noir holographique

 

Bridal Veil, le voile de la mariée, représente le voile que Princess Sabra porte le jour où elle est « offerte » en offrande au Dragon que terrassera finalement St George. Vous me direz : un voile de mariée, c’est en général de couleur blanche immaculée. Oui mais non! Adina l’a voulu noir pour transmettre le drame qui fait toute cette histoire. Voici comment est, en général représentée Princess Sabra par les peintres de l’époque lorsqu’elle est menée au dragon :

Crédit photo

Il est issu, bien sur, de la collection The Legends, seconde collection de A England, sortie, il me semble en 2012, et qui comprenait 7 teintes toutes inspirées par la légende de St George, dont le vernis éponyme est désormais au panthéon des vernis à ongles.

La description sur le site de la marque dit ceci de Bridal Veil :

A mysterious onyx shroud worn in anticipation of Princess Sabra’s impending doom, yet bearing deep within the promise of gleaming hope. 

Que l’on peut traduire par :

Un linceul onyx mystérieux en prévision de la fin prochaine de Princesse Sabra, portant encore au plus profond la promesse d’un brillant espoir. 

Bridal Veil est donc une laque noir, micro pailletée, dont les paillettes holographiques prennent parfois à la lumière des teintes plutôt cuivrées. A l’ombre, par contre, la laque est semblable à Camelot : élégante, chic, puissante. 

Je me souviens que j’ai mis longtemps avant de  l’essayer. J’adore le noir, je suis quasiment toujours habillée en noir, et j’adore, de fait, porter du noir sur mes ongles. Sauf qu’ayant un nombre croissant de vernis à ongles en ma possession, je l’avais un peu laissé de côté, lui préférant des teintes plus « spectaculaires », du moins en apparence, dans le flacon. Je me souviens aussi de la surprise, agréable, que j’avais eu de le voir si féminin, si élégant, si beau. Finalement il est une des pièces maîtresses de ma collection, et je suis ravie de savoir désormais qu’il sera bientôt rejoint par un noir sublime qui nous arrive dans la nouvelle collection le 21 septembre. (Heathcliff) 

 

Je vous laisse regarder encore quelques photos de ce joyau, avant de vous souhaiter une belle et jolie journée!

Lequel des vernis de la collection The Legends préférez vous?

 

 


Shopping compensateur de mauvais temps : 

A ENGLAND Bridal Veil  Parlons Vernis & Co ou revendeurs A England  9€ les 13 mL

Articles similaires

Une réponse

  1. Mélodie D

    Noooooon, George, pourquoi tant de haine ! :'( 😀
    Il est superbe et très classe ce Bridal Veil ! 😀